Rencontre avec Laurent Martin

Rencontre avec Laurent Martin

Auteur de De sang chaud

Bonjour Laurent,

Vous êtes l’auteur de De sang chaud, un roman interactif, disponible sur l’application Readiktion, qui mêle polar et fantastique, du fait qu’il met en scène des vampires. Pourriez-vous nous dire, pour faire un peu plus connaissance, qui vous êtes et quel est votre parcours ? Enfin ce que vous voulez bien nous dire, bien sûr !

Je suis auteur de romans et de nouvelles, ainsi que de textes pour la radio et la télévision. Je tente de vivre complètement de mon écriture depuis une bonne dizaine d’années après avoir fait pas mal de boulots différents.

Vous écrivez des polars et avez notamment obtenu le Grand Prix de Littérature Policière pour L’Ivresse des dieux, paru à la Série Noire et disponible en Folio Policier. Pourquoi affectionnez-vous ce genre en particulier, si c’est le cas d’ailleurs ? Et aimez-vous aussi en lire ou seulement en écrire ?

Je trouve que c’est un genre assez souple, on peut y mettre de la noirceur, de la comédie, du drame, du frisson, de la parodie… J’ai plutôt une formation de lecture classique et avec le temps, j’y reviens en lisant moins de polars qu’avant.

Vous avez des auteurs de prédilection et si oui, pourquoi ?

Shakespeare, Stendhal, Apollinaire, Dos Passos, Cendrars, Simenon, García Márquez, James Ellroy… Le pourquoi est très compliqué à développer ; pour certains, c’est le style, pour d’autres, c’est le style, pour les derniers, c’est le style.

Est-ce que le fait d’obtenir le Grand Prix de Littérature Policière pour L’Ivresse des dieux a eu une incidence sur votre vie professionnelle ? Dans vos relations aux maisons d’édition, mais également dans votre façon d’écrire ?

Sans doute que ça m’a aidé par la suite, mais c’est moins vrai maintenant. Quant à ma façon d’écrire, ça n’a rien changé, je tente toujours de faire correspondre la forme avec le fond.

Pourquoi avoir choisi d’écrire un roman policier au format interactif et cela, bien sûr, au-delà du fait que l’éditeur vous a tanné pour le faire ?

À cause de l’aspect ludique et de la relation particulière que cela entretient avec le lecteur.

Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Grâce à l’amicale pression de l’éditeur, je suis allé jusqu’au bout, donc ça s’est bien passé.

Pouvez-vous nous décrire votre manière de procéder pour écrire ? Votre rythme d’écriture, votre méthode ?

C’est un peu particulier, puisque ça oblige à ouvrir le champ des possibles, tout en contrôlant la situation. Car après tout, c’est un roman et non pas un jeu, avec une finalité et des personnages qui évoluent. J’ai mis en place une sorte de méthode qui consistait à écrire deux épisodes à la fois avant de passer aux deux épisodes suivants et je m’y suis tenu.

Découvrir l'interview du roman

Découvrir son Readiktion

De sang chaud