Le dessous des cartes « L’Affaire Colossi »

Hugo, avez-vous écrit L’Affaire Colossi spécialement pour la maison d’édition Readiktion ou aviez-vous déjà ce texte en tête ?

C’est spécialement pour Readiktion, même si l’idée de faire quelque chose sur les lanceurs d’alerte me trottait depuis un moment dans la tête. Le format Readiktion est différent de ce dont j’ai l’habitude, la longueur du texte entre les choix est plus longue que ce que j’ai pu écrire avant ; il faut donc proposer des choix drastiques, et garder l’attention du lecteur entre ces choix !

Dans L’Affaire Colossi, vous évoquez le monde du travail, les dérives affairistes possibles de multinationales et les risques pris par les lanceurs d’alerte. Est-ce un roman engagé ?

Sans vouloir faire de prêchi-prêcha ou de généralisations, c’est un thème très actuel vu le pouvoir qu’ont les multinationales dans la société, et les histoires de dérives défraient la chronique régulièrement. Mais surtout, pour moi, l’aspect humain est aussi intéressant : comment une seule personne peut-elle se battre contre un système si puissant ? A-t-elle une obligation morale de se battre, même si elle doit y laisser des plumes ? Peut-elle gagner ? Ce sont des questions très actuelles !

Pensez-vous que les histoires peuvent changer le monde ou contribuer à le façonner ?

J’espère bien ! Sinon, je n’en écrirais pas !

Découvrir ce Readiktion

L'Affaire Colossi